Aujourd’hui, Sciences-U vous a listé 5 actualités RH qu’il ne fallait pas manquer. On va parler salaire, analyse prédictive, marque employeur, digital et formation professionnelle : tout un programme !

Les français préfèrent être proches de chez eux que de gagner plus

On commence par une étude de Région Jobs qui nous livre une information un peu folle : 3 français sur 4 seraient prêts à être moins payés pour un travail plus proche de leur domicile ! Cette information va dans le sens des politiques RH mises en œuvre depuis quelques années et qui prônent le bien-être au travail.

En effet, désormais, toute entreprise se doit de considérer les ressources humaines sous plusieurs prismes, dont celui du bien-être de ses salariés. L’étude le prouve : le salaire n’est décidément par l’argument favori d’un employé pour choisir un emploi.

Retrouvez l’article : "Les français prêts à gagner moins pour un trajet domicile/travail plus court"

Avantages de l’analyse prédictive au niveau RH

Ici, le site MyRHline nous explique comment utiliser une analyse prédictive pour les ressources humaines. En effet, le rôle des données reste un impondérable dans toute stratégie, et l’analyse prédictive, par ce biais-là, permet donc de mieux comprendre les causes et les conséquences de certains événements.

L’analyse prédictive va pouvoir jouer un rôle dans l’anticipation des risques, les processus de recrutement, l’optimisation des coûts, etc. Finalement, elle va être un levier fondamental pour adapter la stratégie d’entreprise.

Retrouvez l’article : "L’analyse prédictive RH : à quoi sert-elle ?"

Marque employeur : marketing ou communication ?

Un sujet très intéressant et surtout d’actualité : quelle est la place des ressources humaines dans les stratégies marketing et communication ? Et quelle(s) différence(s) entre ces deux terminologies ? Il s’avère que les ressources humaines trouvent leur place dans ces deux domaines.

C’est bien à force de stratégies marketing et communication qu’une entreprise va pouvoir influer sur sa marque employeur. En effet, le marketing aura un rôle de qualification (quantitative et qualitative), en vue d’utiliser des données de façon pertinente. Alors que la communication RH sera, elle, le moyen de communiquer aux personnes préalablement étudiées et segmentées afin de délivrer le bon message. Super intéressant !

Retrouvez l’article : "La marque employeur : marketing RH ou communication RH ? Les deux !"

L’emploi à la frontière de l’humain et du digital

Cet article s’intéresse à l’émergence quasi constante des jobboards, ces plateformes d’offres d’emploi, ou de mise en relation du candidat avec l’entreprise. Il questionne la pertinence des algorithmes qui vont mettre en relation ces deux parties.

Alors, oui, bien sûr les plateformes d’intérim digital sont de véritables tremplins vers l’emploi et des opportunités pour les jeunes diplômés, d’autant plus avec le marché du travail actuel. Mais la question se pose : peut-on substituer l’algorithme au contact humain ?

Retrouvez l’article : "Digital et contact humain, l’emploi mérite le meilleur des deux mondes"

Soft skill, ces nouvelles compétences à la mode

Les compétences techniques seraient-elles secondaires face à l’importance des qualités comportementales ? En effet, les employeurs semblent porter une attention toute particulière aux soft skills dans leur processus de recrutement, qui deviennent des éléments indispensables à tout bon recrutement.

La question du recrutement était, est, et restera une question sensible : comment choisir le bon candidat ? Avec l’évolution du paradigme RH, le recrutement suit le même mouvement. Les modalités de fonctionnement des entreprises changent, et il devient nécessaire d’adapter le personnel à ces évolutions. Alors que faut-il privilégier, soft ou hard skills ?

Retrouvez l’article : "Soft skills et recrutement : une évolution de fond"